BIENVENUE SUR

ACTU-TENNIS
Le Blog

Vous êtes le  visiteur !

jawdropTOUT ce que vous devez voir et savoir sur le monde du tennis et ses stars. Les derniers potins, les vidéos des matchs, les propos insolites sont ici !

 

english.png    english2.png
Webmaster: Moïse
Contact: contact@actu-tennis.net
Facebook - Twitter - Forum

 

Rechercher

Mardi 28 février 2012 2 28 /02 /Fév /2012 08:12
- Par Moïse

alire Interviewé sur la chaîne TVE, l'actuel n°2 mondial s'est exprimé sur les récentes insinuations de dopage dont il fut la cible à plusieurs reprises . Il en a profité pour critiquer le système anti-dopage mis en place par le circuit professionnel qui demande une disponibilité rigoureuse à n'importe quel moment de la journée ou de la nuit.

«Je ne crois pas que nous ayons un problème de dopage en Espagne. Le problème existe dans le monde entier parce qu'il y a toujours des gens prêts à tricher. Je pense qu'il n'y a pas de sportif de haut niveau dopé, parce que le régime de contrôle antidopage est une torture», se défend le tennisman. Les cas de dopage avérés chaque année dans le monde du sport vont bien évidemment à l'encontre de ce que raconte l'Espagnol.

Nadal soulève cependant un autre problème directement lié à la lutte antidopage. Depuis quelques années, tous les moyens sont mis en place pour contrôler les moindres faits et gestes des sportifs de haut niveau. Ainsi, un système informatique (le système Adams) oblige les sportifs à donner leur emploi du temps quotidien afin de permettre aux contrôleurs de les localiser constamment. «Je dois dire où je suis tous les jours de l'année. Chaque jour, je dois donner une heure de mon temps aux équipes antidopage. Je suis le premier à vouloir un sport propre, des contrôles, mais je ne peux pas être d'accord avec la forme. Cela me paraît injuste», dénonce Nadal. Autrement dit, «l'enfer est pavé de bonnes intentions».

[Lire Article]

Et ce n'est pas tout! Impliqué dans une affaire sombre avec le Fisc, il a également répondu aux affirmations du site Primeran.com accusant le champion d'avoir dissimulé une somme colossale dans des entreprises "boîte aux lettres" au Pays Basque.

Rafael Nadal n’a pas aimé les affirmations du site internet primeran.com annonçant que le tennisman avait déclaré seulement un cinquième de ses revenus entre 2005 et 2009. Sur plus de 50 millions d’euros, c’est une jolie somme qui fait tâche dans le contexte de crise économique et financière actuelle. Pour recoller les pots cassés, l’Espagnol a déclaré sur la TVE que ses sociétés avaient en fait payé plus de 20 millions d’euros d’impôts. Pour rappel, Rafa se serait servi de sociétés «boîte aux lettres» établies au Pays Basque et notamment à Gipuzkoa pour soustraire au paiement de plusieurs millions d’euros.

[Lire Article]

Poster un commentaire - Lire les 0 commentaires
Retour à l'accueil
 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés